La vie – 25 novembre 2021 –

Au début, tout est possible. Mais les freins que nos esprits fragiles dressent sur notre route de la connaissance nous empêchent de dépasser le moindre obstacle. Rechercher le chemin lorsque nos cœurs restent aveugles à l’essentiel ne peut que nous conduire dans l’impasse de nos certitudes, de nos a priori. Lâcher prise, se reconnecter à notre moi profond, celui qui sait, celui qui a expérimenté encore et encore, qui a su extraire de chaque situation vécue l’essence même de la leçon, nous permet de retrouver le centre de notre être global, le centre de ce motif que nous créons chaque jour, à chaque instant.

La grandeur de l’homme conscient réside en sa capacité à percevoir les choses dans leur vie propre en restant dans une neutralité ouverte, celle qui ne s’approprie rien et qui, dans un respect total, les laisse évoluer à leur rythme, dans la bienveillance que seul le recul nous autorise. La neutralité n’étant pas l’indifférence, le recul n’étant pas le retrait. La bienveillance guidée par un amour inconditionnel, la tolérance poussée dans ce terreau nourricier, la foi en l’homme, en ses capacités infinies, nous permettent d’avancer sur le chemin de la sagesse.

Pour certains, malgré leurs efforts ( s’ils ne sont faits dans un esprit d’ouverture, dans un lâcher prise total et confiant ), le paysage qui se dessine à leurs yeux, risque de manquer de lumière, cette lumière chaleureuse qui transforme tout en un tableau magique, cette lumière puissante que l’on appelle l’Amour. Le but de notre voyage intérieur est de retrouver notre cœur d’enfant, ce cœur pur et confiant, allégé de toutes les contraintes que la vie nous apporte lorsque nous oublions que rien n’a d’importance sinon le regard que nous portons sur chaque évènement, sur chaque situation, sur chaque chose.

Cherchez et vous trouverez. Méditez dans un amour confiant et vous comprendrez. Lâchez les vannes de tout ce qui vous ancre au superflu afin de voir émerger des eaux les plus sombres, les merveilles que la vie nous offre sans fin. Acceptez ce que vous êtes, vos limites, vos doutes, vos maladresses, comme tout ce qui vous rend magiques. Oubliez tout jugement. Vous pouvez tout si vous le voulez vraiment. Soyez lumineux, laissez scintiller chaque éclat du diamant qui vous habite.

La force de la foi – 18 novembre 2021

Garder confiance en soi malgré l’adversité est une force magnifique qu’il ne faut jamais perdre de vue. La foi en cette force, en la vie, nous permet de tout affronter d’un cœur léger, libéré du poids de nos doutes et de nos peurs. C’est dans cet esprit que nous pouvons nous ouvrir à ce qui vient, dans l’oubli des préjugés, des critiques, des pensées négatives émises par tous ceux qui doutent.

Ne laissez pas l’énergie puissante qui vous habite se perdre dans l’angoisse d’être incompris. Faites les choses pour vous même. Prenez le temps de vous recentrer régulièrement au cours de la journée, sur l’essentiel. Gardez toujours un regard bienveillant et un recul suffisant sur tout ce qui se présente à vous afin de comprendre avec le cœur ce qui pourrait paraître inaccessible à votre esprit critique, analytique. Cherchez, sans cesse, la paix en vous. Ne vous laissez gagner ni par la colère ni par le désespoir.

Tout ce qui vous est donné de vivre, d’expérimenter, a un sens profond. En prenant le temps de méditer, vous parviendrez à le trouver et en travaillant sur vous-même à assimiler ce qu’il a à vous enseigner. Ne vous découragez devant aucun obstacle. Vous êtes plus forts que vous ne le pensez et aptes à tout dépasser dans une sérénité à toujours rechercher. Vous n’êtes pas seuls dans votre démarche, dans votre quête. Nous sommes fidèlement à vos côtés.